Le chocolat pour les NULS ~ Du tempérage à la dégustation


Rien de moqueur ni d’insultant dans le titre, le chocolat n’a rien de facile et il n’y a pas de « supériorité divine maître en art du chocolat ». Ne vous vexez surtout pas ! J’ai tout simplement nommé cet article comme cela tout d’abord parce que c’est drôle (oui bon ça dépend l’humour attendu…), puis petit clin d’oeil aux livres portant ce nom, mais surtout parce que la recette qui va suivre est donné à tout le monde, même aux plus débutants ! Faire des chocolats n’a, en effet, rien de fastidieux, simplement un peu de patience et beaucoup d’amour (ben oui c’est plus mignon dit comme ça), bien sûr il faut savoir maîtriser la technique mais pas de panique, Super Océane est là pour vous aider !

Pour commencer, je vous envoie sur le site de Moulessilicone où vous pourrez trouver votre bonheur pour réaliser vos plus beaux chocolats ! Pour ma part j’ai eu un joli moule de pâques (que vous trouverez ici), oui, bon, c’était il y a quelques semaines mais il faut savoir que j’ai toujours un train de retard… Le principal c’est que je sois là avec mes chocolats ahah !

chocolat

commencer chocolat tempérage

Pour réaliser un parfait chocolat digne des plus grands chocolatiers (j’exagère à peine), il faut faire, ce qu’on appelle LE TEMPERAGE. Le quoi ? Le tempéquoi ? Olala je vais jamais y arriver ! Pas de panique, on garde son tempérament (ahah), on respire un bon coup et on regarde l’explication qui suit :

Prenez votre chocolat, cassez-le en morceaux et déposez-le dans une casserole. La légende dit qu’il faut le faire au bain-marie, mais comme je fais jamais comme tout le monde, je ne le fait jamais, mais bon, je vous conseille de le faire si vous voulez un chocolat parfait. Vous devez également vous munir de l’arme inévitable pour combattre le tempérage : un thermomètre. Je vous conseille amplement le thermomètre Digital Prima de CuisineAddict, je ne dis pas ça parce que c’est un partenaire, je dis ça parce que c’est vraiment un très bon thermomètre et que depuis que je l’ai je ne peux plus vivre sans !

Faites fondre votre chocolat afin qu’il atteigne une température comprise entre 50 et 50°C (45/48°C pour le chocolat au lait et le chocolat blanc). Une fois la température atteinte, mettez la casserole (ou le cul-de-poule) dans un saladier rempli de glaçons et remuez jusqu’à ce que la température descende pour arriver à 28/29°C (27/28° pour le lait, 26/27° pour le blanc). Remettez sur le feu afin d’atteindre 31/32°C (29/30° pour le lait, 28/29° pour le blanc), attention ça va très vite !

A ce moment, vous pouvez rajouter des amandes hachées comme je l’ai fait avec le chocolat noir, ou bien des brisures de framboises avec le chocolat blanc, etc. Faites place à votre imagination 🙂

Et voilà votre chocolat et prêt, vous êtes toujours là ? Super, on continue !

moulage chocolat tempérage

Pour réaliser vos chocolats, rien de bien compliqué, lavez votre moule, et à l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonnez les moules (cette étape évite les bulles d’air), puis placez vos chocolats un moment au congélateur (environ 30 minutes). Ensuite, remplissez vos moules de chocolat et tapotez-le sur le plan de travail afin d’enlever les bulles d’air (je ne vous demande pas de casser le plan de travail non plus…). Placez le tout au congélateur.

Bien, il ne vous manque pas de doigt ? Votre cuisine n’est pas un champ de travail ? Prenez une pause et décompressez un peu (vous pouvez aussi feuilleter mon blog, si si ça détend je vous assure !).

demoulage chocolats tempérage

Vous êtes détendu mais pas assez ? Cette étape est faite pour vous !

Pour démouler les chocolats il suffit de taper un coup sec sur le plan de travail (encore une fois je répète qu’il ne faut pas casser le plan de travail) et de retourner le moule délicatement. Normalement les chocolats vont se démouler tout seul !

Attention ! Etape cruciale de la réalisation du chocolat :

degustation chocolat tempérage

Une fois que vous avez ranger et nettoyer votre cuisine (et si il faut bien passer par là), que vos enfants ne courent plus dans tous les sens, que votre conjoint/e ne vous demande pas où sont passées ses clés, que votre voisin ne fait plus du marteau-piqueur, et que votre corps et votre âme sont parfaitement détendus (si ce n’est pas le cas vous pouvez toujours aller faire un tour sur mon blog, je vous assure ça marche !). Il vous suffit donc pour cette étape, de vous asseoir, puis de fermer les yeux et savourer votre chocolat comme si c’était la première et la dernière fois que vous en mangez… Alors, heureux/se ?

chocolat tempérage réalisation

chocolats maison tempérage chocolats maison tempérage chocolats maison tempérage chocolats maison tempérage

Chocolats pralinés fourrés au chocolat blanc

Chocolats

Notez !
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *